8.3.2021
|
Actualités économiques

Travailleur autonome : quand incorporer une entreprise ?

Lorsqu'on se lance à son compte, le statut de travailleur autonome est un choix naturel. Cependant, au fur et à mesure de la croissance de l'entreprise individuelle, la question de l'incorporation finira tôt ou tard par se poser. Pourquoi et quand incorporer une entreprise ? Voici quelques cas de figure qui doivent vous faire fortement songer à créer votre compagnie.

Si vous réalisez des bénéfices substantiels

Lorsque vous déduisez de votre chiffre d'affaires votre rémunération, vos frais professionnels, vos dépenses, vos impôts et qu'il vous reste de l'argent après avoir utilisé tous les dispositifs d'optimisation fiscale, vous avez probablement tout intérêt à incorporer votre entreprise.

Ce changement de statut ne vous permettra pas vraiment de réduire votre impôt personnel. Cependant, l'entreprise incorporée vous fournira davantage de flexibilité. Durant une année faste, vous pourrez par exemple reporter des revenus pour en bénéficier durant une année moins productive, ce qui permettra de lisser votre impôt personnel.

Pour mettre votre argent à l'abri

Lorsque vous n'êtes pas incorporé, vous êtes personnellement responsable de tout ce qui a trait à votre activité. En cas de problème, la faillite personnelle est malheureusement une possibilité. Il est possible de vous mettre à l'abri en incorporant votre entreprise. Tant que vous n'êtes pas caution, vous ne pourrez être poursuivi personnellement. Votre patrimoine privé ne peut donc être affecté, dans le cas d'une incorporation la compagnie à une personnalité morale distincte de ses actionnaires.

Cette précaution est particulièrement à envisager pour les professions à risque. En effet, certains métiers sont beaucoup plus sujets aux poursuites judiciaires.
C'est notamment le cas dans le secteur de la construction.


Pour constituer du capital dans l'entreprise

L'incorporation d'une entreprise coûte certes de l'argent, à la constitution de la société, mais aussi en frais annuels. Cependant, cet investissement peut être rentabilisé lorsque vous envisagez d'amasser du capital, ce qui n'est pas possible en tant que travailleur autonome.


Pour céder votre activité

En cas de cession d'activité, le statut d'entreprise incorporée est beaucoup plus avantageux d'un point de vue fiscal. C'est d'ailleurs vrai aussi bien pour le vendeur que l'acheteur:

  • Acheteur de l'activité : en cas d'achat d'actions d'une autre société, les sociétés de gestion paient moins d'impôts 
  • Vendeur de l'entreprise : il pourra profiter d'une déduction pour gain en capital de presque 900.000 $, l'impôt étant calculé sur la somme qui dépasse ce montant


Pour étendre votre clientèle

Vous avez probablement déjà essuyé des refus après avoir déposé une offre pour une simple raison technique. À savoir que certaines sociétés ne veulent travailler qu'avec des entreprises incorporées. Si vous avez de la capacité et que vous voulez poursuivre votre croissance, l'incorporation de votre entreprise pourrait devenir indispensable.

Incorporer son entreprise, combien ça coûte?

Tout dépend de la voie que vous choisirez. Si vous décidez de faire seul la procédure, vous pourrez vous en sortir pour environ 350 $. Il faut s'adresser au Registre des entreprises du Québec.

En s'adressant à un professionnel, il faut compter un peu plus de 1.000 $. Cette somme comprend l'assistance souvent indispensable pour les dossiers plus complexes, notamment avec émission d'actions. Dans tous les cas de figure il est fortement recommandé aux travailleurs autonomes de prendre conseil auprès d'un expert avant de se lancer dans l'incorporation d'entreprise, faire appel à un professionnel est très important, en effet les changements peuvent être couteux lorsque la compagnie à été montée trop rapidement, votre comptable, avocat, fiscaliste sont les professionnels à contacter.


Quelles sont les conditions d’obtention d’un prêt hypothécaire pour un travailleur autonome.


La question est importante, en effet bien que le nombre de travailleurs autonomes soit en contante hausse (plus de 560 000 emplois autonomes en 2015) les conditions pour obtenir un prêt immobilier apparaissent souvent comme plus compliquées.
Il existe de nombreuses solutions pour obtenir un prêt hypothécaire, nos courtiers seront à même de vous guider dans les démarches et de vous obtenir une pré-qualification.

Il est important de comprendre que même si vous êtes salarié de votre compagnie, vous serez toujours considérés comme un travailleur autonome, les options sont nombreuses, voici quelques pistes.

De très nombreuses solutions existent, nous avons des solutions auxquelles seul les courtiers hypothécaires ont accès, il n’est pas nécessaire d’attendre plusieurs années pour pouvoir acheter, souvent après quelques mois d’activité cela est possible !



Cliquez ici pour les différents programmes


Archives et articles précédents sur le même sujet



Cliquez ici
pour prendre un rendez vous zoom ou nous pourrons prendre le temps d’évaluer votre situation


prendre un
rendez-vous
8.3.2021
|
Actualités économiques
Travailleur autonome : quand incorporer une entreprise ?
Partagez l'article autant que vous le voulez
prendre un
rendez-vous