2.11.2021
|
Hypothèques

Quittance hypothécaire : pourquoi il peut être intéressant de repousser sa demande

C'est en principe le moment tant attendu de tout emprunteur. Le remboursement de la dernière mensualité de son prêt hypothécaire, qui permet d'obtenir la précieuse quittance hypothécaire. Elle est en effet indispensable pour lever l'hypothèque qui pèse sur sa maison ou son plex. Cependant, il n'y a pas lieu de se précipiter. Dans certains cas, il est même intéressant de ne pas se libérer de son hypothèque. Voici pourquoi.

Qu'est-ce que la quittance hypothécaire ?

Lorsque vous contractez un prêt hypothécaire, un bien immobilier, le plus souvent celui qui est acheté, garantit l'emprunt. En bref, cela signifie que la banque dispose d'un droit sur le bien hypothéqué. Si vous ne remboursez pas dans les temps, par exemple, elle peut donc le saisir pour se payer.

Lorsque vous avez terminé de payer vos mensualités, l'hypothèque n'a donc plus de raison d'être. Mais sa levée n'est pas automatique. Elle doit être demandée via la quittance hypothécaire. Ce document doit être établi par un notaire. Il permet ensuite d'effacer l'hypothèque du registre foncier. Cette procédure n'est évidemment pas gratuite. Il faut compter un budget de 500 à 1 500 $, en fonction des cas.

Cela dit, cette opération n'est pas obligatoire. En cas de vente, il faudra bien entendu faire le nécessaire pour lever l'hypothèque. Mais en l'absence de cession, vous pouvez habiter votre maison sans demander votre quittance hypothécaire. Certains spécialistes conseillent de la lever dans les plus brefs délais. Il est vrai qu'en attendant quelques années, la procédure devient un peu plus chère. Mais temporiser peut également être avantageux.

Quand est-il avantageux d'attendre avant de se libérer de son hypothèque ?

Plusieurs scénarios peuvent pousser un propriétaire à retarder sa demande de quittance hypothécaire :

  • Pour maintenir une marge de crédit
  • Afin de protéger son bien immobilier
  • Pour éviter des frais quand ses finances sont serrées

Ne pas lever son hypothèque pour conserver sa marge de crédit

Si une marge de crédit est associée à votre prêt hypothécaire, demander votre quittance équivaut à la fermer. Cela vous coupe donc une source de crédit pas cher. Nul besoin d'avoir des besoins immédiats pour choisir de retarder la levée de son hypothèque. Ce choix vous offre davantage de flexibilité financière. Par exemple en cas de coup dur. Pour investir lorsque les conditions de marché sont alléchantes. Ou encore pour profiter d'une autre opportunité financière future.

Ne pas demander sa quittance hypothécaire pour protéger son bien immobilier ?

L'existence d'une hypothèque complique la vie des escrocs qui tenteraient d'obtenir un prêt en se faisant passer pour le propriétaire de votre bien. Pour arriver à ses fins, le fraudeur devrait probablement obtenir l'assistance d'un notaire véreux. Cependant, les malfaiteurs ont tendance à jeter leur dévolu sur des maisons sans hypothèque. Sans être la panacée, cette astuce offre un certain degré de protection. L'assurance titre étant bien entendu une solution plus à l'épreuve des balles.

Reporter des frais

La fin d'un prêt hypothécaire signifie en principe des moyens financiers supérieurs. Mais il se peut que d'autres dépenses grèvent votre budget à ce moment-là. Ou que vos revenus aient baissé. Dans ce cas, nul besoin de vous précipiter. Vous pourrez demander votre quittance hypothécaire lorsque votre situation financière sera meilleure.

prendre un
rendez-vous
2.11.2021
|
Hypothèques
Quittance hypothécaire : pourquoi il peut être intéressant de repousser sa demande
Partagez l'article autant que vous le voulez
prendre un
rendez-vous