4.26.2021
|
Actualités économiques

Prêt hypothécaire : les taux pourraient remonter

Certains analystes avaient anticipé qu'il ne fallait pas craindre une remontée des taux hypothécaires canadiens dans un avenir proche. Ou, en tout cas, pas avant que la FED ne signale son intention de durcir sa politique monétaire. C'est pourtant le contraire qui s'est produit : la Banque du Canada a commencé à réduire son assouplissement quantitatif avant sa collègue américaine. Cela suggère qu'un relèvement du taux directeur canadien n'est peut-être pas bien loin. Avec tout ce que cela implique pour les taux des prêts hypothécaires.

Les annonces de la banque du Canada

L'économie canadienne se redresse plus vite que prévu. C'est ce que laisse entendre la Banque du Canada à travers son dernier Rapport sur la politique monétaire. Tout d'abord, la banque estime désormais que son objectif d'inflation devrait être atteint durant le second semestre 2022. Initialement, elle avait anticipé cela pour 2023. Plus important encore, l'assouplissement quantitatif de la banque du Canada a été amputé d'un milliard par semaine, soit de 25 %.

Serrage de vis monétaire

Cette réduction substantielle des liquidités injectées sur les marchés financiers canadiens représente un serrage de vis monétaire. Lorsque la BdC achète des obligations dans le cadre d'un assouplissement quantitatif, c'est notamment dans le but de contrôler la courbe des taux. Le diminuer, c'est tolérer des taux longs plus élevés. Cette décision pourrait donc signaler le relèvement prochain du taux directeur. Une telle augmentation pousserait les taux hypothécaires à la hausse.

Interrogé à ce propos, le gouverneur de la Banque du Canada a botté en touche. Tiff Macklem a évoqué les incertitudes qui continuent de peser sur l'économie pour éviter de parler de dates. Ce sont les conditions économiques du moment qui dicteront les décisions de la BdC en termes de taux.

L'immobilier, moteur de la reprise canadienne

Le marché immobilier est l'un des secteurs qui alimentent le retour de la croissance économique. Si les prix de l'immobilier continuent de battre des records, le secteur de la construction est également en plein boum. Les mises en chantier ont notamment battu tous les records en mars.

La Banque du Canada surveille d'ailleurs attentivement le prix des maisons et des condos. Elle estime jusqu’à présent qu'ils sont justifiés par les conditions économiques sous-jacentes. Cependant, la Banque est attentive aux signes de « comportements spéculatifs » qui se développent.

Une nouvelle règle pour les taux hypothécaires non assurés

A ce sujet, M. Macklem a salué l'intention du gouvernement fédéral de mettre en place un taux plancher fixe pour le taux admissible applicable aux prêts hypothécaires non assurés, ainsi que d'autres règles prévues par le dernier budget fédéral. Elles ont pour but d'éviter que les ménages qui souhaitent acheter une maison s'endettent au-delà du raisonnable en raison des prix élevés de l'immobilier.

prendre un
rendez-vous
4.26.2021
|
Actualités économiques
Prêt hypothécaire : les taux pourraient remonter
Partagez l'article autant que vous le voulez
prendre un
rendez-vous