4.4.2021
|
Actualités économiques

Pourquoi les taux hypothécaires canadiens augmentent ?

Pourquoi les taux hypothécaires canadiens augmentent ?

Si vous avez lu notre article expliquant comment sont fixés les taux hypothécaires, vous savez probablement pourquoi le coût d'un crédit hypothécaire au Canada augmente. Mais si vous voulez comprendre simplement pourquoi le taux d'intérêt actuel est plus élevé aujourd'hui qu'il y a quelques semaines, l'explication se trouve ci-dessous.

Les craintes d'inflation poussent les taux hypothécaires à la hausse

Depuis la pandémie du coronavirus, les gouvernements et les banques centrales du monde entier ont adopté une posture très accommodante. Via une augmentation de leurs émissions obligataires afin de financer des plans de soutien et de relance.
Et des programmes visant à augmenter la liquidité sur les marchés pour les seconds (notamment des assouplissements quantitatifs). Ces politiques présentent des risques inflationnistes. Simplement dit, certains opérateurs craignent que toutes ces liquidités débouchent sur une augmentation des prix.

En effet, d'un côté on a davantage d'argent qui circule dans l'économie, et de l'autre des pénuries existantes ou potentiellement en devenir. Par exemple, de nombreux restaurants ont cessé leurs activités depuis la pandémie du Covid-19. Lorsque les choses reprendront leur cours normal, la population voudra probablement reprendre ses habitudes, voire même compenser les privations du passé. Sur base de l'offre et de la demande, les restaurateurs pourraient augmenter leurs prix.

Ces craintes sont d'autant plus attisées que les prix des matières premières ont fortement augmenté durant ces derniers mois. De leur côté, les banques centrales affirment ne pas s'inquiéter pour l'inflation. Ce qui ne fait que renforcer la crainte des opérateurs de voir les banques centrales réagir trop tard. Celles-ci ont déjà indiqué qu'elles étaient prêtes à laisser l'inflation dépasser leur objectif de 2 % afin de compenser pour ces années d'inflation en sourdine. D'où les inquiétudes des opérateurs, qui ne font pas que les exprimer dans la presse financière.

Les taux obligataires montent, le coût du crédit hypothécaire aussi

Ces craintes d'inflation sont reflétées dans les taux obligataires. En effet, plus l'inflation est élevée, plus les investisseurs exigent un rendement supérieur sur leurs obligations. Au final, le rendement réel obligataire se calcule en soustrayant l'inflation du taux nominal. On obtient alors le taux réel.

Les opérateurs du marché obligataire craignant de perdre de l'argent, ils ont vendu des obligations. Ce qui a fait baisser leur valeur, et donc leur rendement, considérant que les taux hypothécaires dépendent en partie du marché obligataire, la hausse globale des taux sur ce dernier a fait grimper le prix d'une hypothèque.

Qui aura raison, les chiens de garde du marché obligataire ou les banques centrales ?

En bref, nous avons des banquiers centraux du Canada et d'ailleurs (USA) qui disent que oui, l'inflation va dépasser 2 %. Mais ce sera passager, durant les mois qui suivront la réouverture complète de l'économie. À ce titre, la BdC et la Fed promettent de maintenir les taux à des niveaux planchers jusqu'en 2023. Les opérateurs du marché obligataire sont en désaccord avec les autorités monétaires. S'agit-il d'un excès de prudence, ou d'une anticipation qui se révélera presciente ? L'avenir nous le dira.

En tout cas, vu les interactions profondes entre les économies américaines et canadiennes, il y a peu de chances pour que le Canada remonte son taux directeur avant les États-Unis. C'est pourquoi il est bon de suivre les décisions de la Fed pour pouvoir mieux anticiper sur les taux hypothécaires canadiens.

prendre un
rendez-vous
4.4.2021
|
Actualités économiques
Pourquoi les taux hypothécaires canadiens augmentent ?
Partagez l'article autant que vous le voulez
prendre un
rendez-vous