3.19.2020
|
COVID-19

Hypothèque et coronavirus : comment faire face à vos paiements hypothécaires

3.19.2020
|
COVID-19
Hypothèque et coronavirus : comment faire face à vos paiements hypothécaires
Retour aux articles du blogue
Partagez l'article autant que vous le voulez

Que faire avec vos emprunts bancaires, cartes de crédit durant le coronavirus? Voici quelques conseils sur ce qu’il faut faire dès à présent

Hypothèque et coronavirus... Comme vous le savez, les dernières journées ont apportées leur lot de changements. À la suite des mesures de confinements imposés par le Ministère de la Santé publique, de nombreux consommateurs se demandent ce qui va se passer avec leurs emprunts, leurs cartes de crédit, leurs marges de crédit, leurs prêts hypothécaires et leurs prêts personnels.
Il est important de important de comprendre qu'au moment ou nous écrivons cet article nous ne pouvons pas prévoir les conséquences des reports de paiement (dans les dossiers de crédiT) il est toutefois certain qu'il est préférable de contacter votre banque et de prendre des arrangements et d'éviter tout retard dans vos paiements.

Les institutions financières ont elle un plan d’urgence en cas de pareille crise?

Les banques canadiennes sont reconnues mondialement pour être prévoyantes, et solides financièrement, elles ont toujours été proactives par le passé devant des situations de désastre écologique ou de crise financière.

COVID-19 : CE QUE LES PROPRIÉTAIRES DE MAISON DOIVENT SAVOIR

Nous sommes tous impactés face au coronavirus.

Nous savons que de nombreux propriétaires recherchent des conseils sur le financement hypothécaire. Nous sommes la pour renseigner nos clients, sur l’état de la situation et sur la façon dont les récents développements associés au Coronavirus (COVID-19) pourraient avoir des répercussions pour votre hypothèque, aujourd’hui ou dans le futur.
Nous savons qu’il y a beaucoup d’incertitude, mais nous nous efforçons de réunir toute information pertinente pour vous aider à comprendre les options qui s’offrent à vous en cette période éprouvante, nous mettrons les informations à jour sur une base quotidienne en fonction de l'information que nous aurons pu vérifier.

Visitez notre blogue pour consulter nos mises à jour.

Qu’est-ce que le COVID-19?

Le monde est aux prises avec le Coronavirus (COVID-19). Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les coronavirus forment une grande famille de virus à l’origine de maladies allant du simple rhume à des affections plus graves.

Le virus du COVID-19 est une nouvelle lignée qui a été identifiée en 2019 et n’avait jamais été trouvée chez l'être humain auparavant.
Les signes courants d’infection sont les symptômes respiratoires, la fièvre, la toux, l’essoufflement et la difficulté à respirer. Dans les cas plus graves, l’infection peut provoquer une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale et même la mort.

Les recommandations standard pour prévenir la propagation de l’infection comprennent le lavage régulier des mains, le fait de se couvrir la bouche et le nez lorsque l’on tousse et éternue et une cuisson complète de la viande et des œufs. Il faut éviter les contacts étroits avec toute personne présentant des symptômes de maladie respiratoire tels que la toux et les éternuements.

Depuis que l’OMS a déclaré qu’il y avait une pandémie, les effets de la COVID-19 ont commencé à se répercuter dans toute l’économie mondiale – y compris au Canada – et à causer de nombreux effets. Pour vous aider à suivre ce qui se passe sur le plan financier, nous avons dressé une liste d’annonces récentes du ministère des Finances, de la Banque du Canada et du Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF).

Le ministre des Finances Bill Morneau a annoncé un nouveau programme de crédit aux entreprises qui apportera 10 milliards de dollars de soutien financier aux entreprises canadiennes, par l’entremise de la Banque de développement du Canada et d’Exportation et développement Canada. Cliquez ici pour en savoir plus.

La Banque du Canada abaisse le taux de financement à un jour, le faisant passer de 1,25 % à 0,75 %, pour réduire le fardeau financier des entreprises et des consommateurs. La Banque a aussi bonifié son programme de rachat d’obligations du Canada.Cliquez ici pour en savoir plus.

Le BSIF a réduit l’exigence de réserve pour stabilité intérieure, la faisant passer de 2,25 % à 1 %. Les « banques d’importance systémique intérieure nationale » pourront ainsi prêter 300 milliards de dollars de plus. Cliquez ici pour en savoir plus.

Ce que les propriétaires doivent savoir:

La période peut être difficile pour un propriétaire, puisque de nombreuses familles sont en isolement volontaire ou en quarantaine en raison du virus. il peut y avoir une perte de revenu et une précarité financière, ce qui peut causer du stress et de l’inquiétude au sujet de sa maison et de son hypothèque,  Nous avons réuni les renseignements suivants auprès de nos partenaires, pour vous informer de certains des faits nouveaux au sujet des hypothèques et des mesures que prennent les prêteurs pour atténuer les difficultés financières du moment.

Hypothèque et coronavirus: voici quelques facteurs importants pour les propriétaires actuels et potentiels

Le délai de traitement d’une demande de prêt hypothécaire peut dans certains cas dépasser les 12 jours en raison du climat actuel et de l’évolution de la situation, certains centres de prêt n'ont pas la totalité de leurs employés et il est possible que les évaluations, ou autres puissent prendre plus de temps qu'a la normale. Les transactions urgentes seront plus difficiles à mener à bien, ne tardez pas à nous consulter.

LE TEST DE RÉSISTANCE
(Stress Test)

Compte tenu de la situation qui prend de l’ampleur, le BSIF a annoncé qu’il suspendait toutes les consultations, y compris celles concernant les changements au taux de référence B-20 proposé. En outre, le ministre des Finances reporte le changement précédemment prévu le 6 avril concernant l’admissibilité pour les prêts hypothécaires assurés. En somme, jusqu’à nouvel ordre, le taux à 5 ans affiché par la Banque du Canada continuera de servir pour l’admissibilité à un prêt hypothécaire.

Nous savons que l’épidémie de COVID-19 engendre des difficultés pour les familles partout au pays, alors que de nombreux parents sont sans travail, voire en quarantaine. Leur industrie étant axée sur les propriétaires de maison, bon nombre de nos prêteurs principaux s’efforcent de vous proposer des options utiles pour aider à alléger les pressions financières.

Tout dépendant quel est votre prêteur, vous pouvez peut-être vous prévaloir de certaines possibilités :

  • report des paiements;
  • ré-amortissement du prêt;
  • capitalisation des intérêts et des coûts impayés;
  • modalités de paiement spéciales.

Les banques vont composer avec les répercussions économiques de la pandémie. Elles prévoient toutes la possibilité de reporter les versements hypothécaires jusqu’à six mois, et elles offrent des mesures de facilitation pour d’autres formes de crédit à l’intention des familles qui sont en difficulté du fait de la situation que les clients peuvent rencontrer.

Assureurs hypothécaires

La SCHL, Genworth et Canada Guaranty travaillent pour aider les propriétaires qui ont été touchés financièrement par la pandémie de COVID-19. Dès aujourd’hui, ils ont accru leur flexibilité et permettent de reporter les paiements jusqu’à six mois dans le cas de propriétaires qui, principalement mais pas exclusivement, ont acheté leur propriété avec une mise de fonds inférieure à 20 % (prêts assurés)

GENWORTH CANADA

Genworth Canada a publié une déclaration le 16 mars 2020 au sujet de son Programme d’aide aux propriétaires de maison, visant à aider les propriétaires assurés par Genworth qui connaissent des difficultés financières subites et pourraient temporairement avoir de la peine à s’acquitter de leurs obligations hypothécaires. Les emprunteurs répondant aux critères des lignes directrices internes du prêteur et du programme de Genworth recevront jusqu’à six mois de répit pour se rétablir et se concentrer sur ce qui compte.

SCHL

SOCIÉTÉ CANADIENNE D’HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT (SCHL)

La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) offre des outils pour aider les propriétaires qui pourraient éprouver des difficultés financières. Ses outils de gestion des cas de défaut comprennent : le report de versements, le ré-amortissement des prêts, la capitalisation des arriérés d’intérêt et des autres frais admissibles, et des modalités spéciales de remboursement.

La SCHL fournit aussi aux professionnels hypothécaires des outils et de la latitude pour leur permettre de prendre des décisions judicieuses quand ils travaillent avec vous à la recherche d’une solution à votre situation financière particulière. Diverses solutions peuvent être envisagées :

  • transformer un prêt hypothécaire à taux d’intérêt variable en un prêt à taux fixe afin de vous protéger contre la possibilité d’une hausse soudaine des taux d’intérêt;
  • offrir un report de paiement temporaire à court terme. Votre professionnel hypothécaire pourrait vous offrir une plus grande flexibilité dans vos versements, surtout si vous avez précédemment effectué des versements anticipés forfaitaires ou si vous avez précédemment choisi un calendrier de remboursement accéléré;
  • prolonger la période de remboursement (amortissement) afin de réduire vos versements mensuels;
  • ajouter tous les paiements sautés (arriérés) au solde du prêt hypothécaire pour les répartir sur la période d’amortissement restante;
  • offrir des modalités spéciales de remboursement adaptées à votre situation financière.

CANADA GUARANTY

Comme Genworth Canada et la SCHL, Canada Guaranty fait sa part pour appuyer les propriétaires en cette période difficile. Comme l’indique sa déclaration du 16 mars 2020, dans le cadre de son Programme de solutions pour propriétaires, les prêteurs ont actuellement la possibilité de capitaliser jusqu’à quatre versements hypothécaires mensuels.

Cependant, pour aider les propriétaires admissibles à surmonter ces circonstances difficiles, Canada Guaranty est prête à bonifier cette option de programme pour permettre la capitalisation de six versements mensuels. Comme condition, le montant initial du prêt ne doit pas être dépassé, la demande de capitalisation doit être reçue avant le 13 septembre 2020, et le prêteur doit confirmer que la capitalisation est appliquée de manière raisonnable pour aider à atténuer les difficultés à court terme résultant du COVID-19.

Hypothèque et coronavirus : communiquer avec les prêteurs

Dans la présente situation, si vous avez des soucis financiers découlant de la pandémie de COVID-19, le mieux est de discuter de votre prêt hypothécaire avec votre courtier hypothécaire ou votre prêteur. Il se peut que vous deviez attendre au téléphone davantage que d’habitude : prévoyez 30 à 45 minutes pour arriver à un représentant.
Ayez votre numéro de prêt hypothécaire en main pour faciliter le service, et restez courtois!

Lien vers les informations des prêteurs qui ont communiqués les démarches à suivre :

Financière First National

Voici le numéro de téléphone direct pour des banques :

B2B
1-800-263-8349
Banque Scotia
1-800-472-6842
Desjardins
1-800-224-7737
Banque Équitable
1-866-407-0004
First National
1-888-488-0794
Home Trust
1-855-270-3630
Banque Manuvie
1-800-268-6195
Mcap
1-866-809-5800
Banque TD
1-888-720-0075

Lendwise
Merix
1-877-637-4911

Mcap
1-866-809-5800

Nous reviendront avec les messages détaillés dans les prochains jours, Banque par Banque.

Par ailleurs, les Grandes Banques Canadiennes, ont fait des annonces, que nous allons une fois quelles seront confirmées, vous partager en détail.
Des plans de soutien aux consommateurs ayant des difficultés à traverser la crise du COVID19 seront disponibles sous peu.

Desjardins : (20 Mars 2020)

Des clients nous reportent que via leur gestionnaire de compte à leur succursale un report d'un mois avait été accepté, et qu'ils devraient le demander chaque mois.

Hypothèque et coronavirus

Si votre prêt hypothécaire est assuré auprès d’un assureur, tel que la « SCHL », « Genworth » ou « Canada Guaranty », sachez qu’il existe un programme d’aide aux propriétaires. Certains programmes offrent un report de paiement jusqu’à 6 mois.

Pour en bénéficier, vous devrez en faire la demande auprès de votre institution financière.

Vous devrez probablement fournir un budget pour démontrer votre incapacité à rencontrer vos obligations. Ainsi, l’assureur paiera les modalités sans que vous ayez à les rembourser éventuellement.

Si votre prêt hypothécaire n’est pas assuré et si vous n’avez pas d’assurance invalidité ou d’assurance chômage et que vous êtes dans l’incapacité de payer, voici ce que vous pouvez faire.

  • Demander un report de paiement de 3 à 6 mois à l’échéance du prêt et payer seulement les intérêts
  • Prendre une entente spécifique avec votre institution financière pour préserver votre patrimoine familial dans ce contexte hypothèque et coronavirus

Vos paiements sur vos cartes de crédit?

Demandez à votre institution financière un congé de paiement de 1 à 3 mois sur vos cartes de crédit, si nécessaire. La majorité des institutions financières ont un pouvoir discrétionnaire en situation de crise ou de pandémie comme nous le vivons actuellement. Soyez prévenant et prenez les devants en les appelant avant que surgisse un retard dans votre dossier.

Surtout, respecter méticuleusement toutes les ententes que vous prendrez avec eux. Vous aurez là aussi à fournir un état ou un bilan de votre situation financière. Assurez-vous que vous n’aurez pas d’impact négatif sur votre dossier de crédit à la consommation.

Votre prêt auto, prêt personnel?

Certaines compagnies de finances automobiles, ou même certaines institutions financières, offrent la possibilité de reporter un paiement à l’échéance du prêt en cas de problème financier. Faites-en la demande tout en vous assurant que votre report de paiement n’aura pas d’impact négatif sur votre dossier de crédit, puisque la situation ne relève pas de votre responsabilité, mais d’une situation de pandémie mondiale.

Certains prêteurs, concernant l'hypothèque et le coronavirus, ont déjà emboîté le pas en offrant un report de paiement d’un mois sur leurs prêts, tel que Crédit Ford du Canada, par exemple. D’autres annonces sont à venir par d’autres institutions au cours des prochains jours. Il est possible aussi que nos gouvernements s’inspirent de certains pays en Europe qui ont décrété une suspension des versements sur les prêts hypothécaires pour une période allant de 3 à 6 mois afin de soutenir leurs citoyens et favoriser une éventuelle reprise économique.

Voici quelques conseils sur ce qu’il convient de faire pour donner un peu d’oxygène à vos finances le temps que l’économie reprenne ou que nos gouvernements déposent des décrets suspendant le remboursement de nos dettes à crédit.

Libérer des fonds par un refinancement?

Vous avez peut-être de l’équité sur votre propriété, il serait alors possible de refinancer le bien, en profitant d’augmenter la période d’amortissement (jusqu’à 30 ans) et de profiter de la baisse des intérêts, ainsi vous pourriez avoir une marge de manœuvre qui vous permettra de respecter vos échéances.

La valeur des propriétés s’est appréciée dans les dernières années, vous avez peut être une équité importante, la valeur du marché sera celle qui sera considérée, elle est souvent plus importante que la valeur municipale! Notre équipe est la pour vous aider, communiquez avec nous sans délais.

Utilisez l’épargne ?

L’épargne disponible, telles que les CELI, REER, peuvent aussi permettre de faire les paiements minimums et ne pas être en défaut. Il conviendra de commencer par l’épargne NON enregistrée (Compte d’épargne, compte chèque, CELI…). Vous avez peut-être une police d’assurance vie universelle, si oui, elle possède une valeur de rachat sur laquelle vous pouvez contracter un emprunt.

Vérifier auprès de vos assureurs, vous auriez peut-être un petit coussin qui vous permettrait un moment de répit.

Conclusion hypothèque et coronavirus

Pour terminer, n’attendez pas d’être en défaut, prenez les devants avec vos créanciers. Les actions de bonne foi sont appréciées et les institutions financières feront preuve de plus de flexibilité à votre égard en réponse à votre intégrité.

Si vous obtenez un refus, à votre première demande, demandez à parler au superviseur. Si vous essuyer un autre refus, passez au patron du superviseur. Il y assurément une personne qui vous dira oui dans cette institution. C’est elle que vous devez trouver.

N’hésitez pas à demander : « Je veux parler à la personne qui peut prendre la décision! » Insistez en étant calme et posé, votre volonté est de payer vos dettes, pas de vous y soustraire !

Vincent Le Saux, courtier hypothécaire à Montréal et Brossard, dispose d’une longue expérience probante dans les domaines du prêt hypothécaire, du refinancement. Pour optimiser vos finances, rien de tel que les conseils de professionnel d’un courtier indépendant qui travaille avec plus de 20 prêteurs.

Durant les interdictions, et le confinement, notre équipe reste disponible pour un rendez vous en vidéo-conférence, nous sommes à même de travailler avec vous à distance et ainsi garantir la sécurité de tous.

Cliquez sur ce lien pour prendre rendez vous.