3.8.2021
|
Actualités économiques

Hausse des taux hypothécaires : comment anticiper ?

3.8.2021
|
Actualités économiques
Hausse des taux hypothécaires : comment anticiper ?
Retour aux articles du blogue
Partagez l'article autant que vous le voulez

Si vous investissez sur les marchés, vous êtes déjà au courant : les taux obligataires augmentent. En raison de craintes d'inflation, d'anticipation d'une reprise économique qui commande des taux plus élevés ? Peu importe, le phénomène est présent. Cela risque-t-il de se propager aux prêts hypothécaires ? Impossible à dire avec certitude, à moins d'avoir une boule de cristal. Il est néanmoins judicieux de se préparer à une telle éventualité. Et de voir déjà comment on peut anticiper.

Des taux hypothécaires planchers qui font bondir le prix de l'immobilier canadien

Nous en avons parlé à plusieurs reprises dans nos billets précédents. Sur bien des marchés, le prix de l'immobilier explose au Canada. Ce phénomène est en partie dû aux taux hypothécaires, qui sont particulièrement attractifs. Par exemple, il faut remonter à 2015 pour trouver un taux inférieur aux 4,79 % d'aujourd'hui pour le taux fixe sur 5 ans officiel de la Banque du Canada.

Depuis le début des années 90, et un taux qui semble aujourd'hui usurier de 14,25 %, les taux hypothécaires sont sur une pente descendante. Si bien que l'on s'est habitué à payer presque toujours moins. Cela ne garantit pas que cela continuera indéfiniment. Ce qui n'est pas sans risque pour les acheteurs en devenir ou récents.

En effet, ces taux bas font mécaniquement grimper le prix de l'immobilier vu qu'ils augmentent le pouvoir d'achat des Canadiens, alors que l'offre en maisons est limitée. En cas de remontée des taux, certains propriétaires pourraient se retrouver en difficulté au moment de leur renouvellement.

Comment se préparer à une éventuelle hausse des taux ?

Avant de vous inquiéter, sachez que le gouvernement a déjà pris des dispositions afin de préparer les propriétaires à une éventuelle hausse des taux. En 2016, il a mis en place le test de résistance. Il impose, pour que l'emprunteur se qualifie, de vérifier qu'il est en mesure de supporter une augmentation du taux d'intérêt de 2 %.

Cela dit, le test ne prend pas en compte toutes les obligations financières du propriétaire. C'est pourquoi vous avez tout intérêt à faire vos propres calculs avant de vous engager. Et comment vous préparer pour éviter de devoir faire de la corde raide financière en cas de relèvement des taux hypothécaires ? En épargnant, tout simplement.

Anticiper une hausse des taux

En mettant de côté chaque mois le surcoût que représenterait une hausse de 2 % de votre taux hypothécaire, ou au moins une partie de ce montant, vous serez en mesure de contrer les effets d'une augmentation de votre hypothèque.

N'hésitez pas à communiquer avec nous pour obtenir une stratégie vous permettant de vous garantir les meilleures conditions pour votre futur achat hypothécaire ou pour votre renouvellement.