Un achat immobilier, signer son crédit hypothécaire, cela ne s’improvise pas, cela coule de source.
Mais à quoi devez-vous faire attention avant de vous engager pour de nombreuses années ? Quelles sont les étapes à respecter pour que cette opération soit un succès. Voici notre liste de préparatifs à faire pour réussir un investissement immobilier en tant que premier acheteur.

Améliorer votre cote de crédit

La cote de crédit est toujours un paramètre pris en compte lorsque vous contractez une dette. Mais vu l’enjeu d’un prêt hypothécaire, votre cote est particulièrement scrutée par les organismes prêteurs avant de vous faire confiance.

Vous avez donc tout intérêt à afficher une cote de crédit qui inspire confiance. Si vous ne la connaissez pas, la première chose consiste à en prendre connaissance. Vous pouvez le faire sur Internet en consultant le site d’une société comme Equifax. Qu’elle soit passable, mauvaise ou bonne, vous avez tout intérêt à prendre des mesures pour l’améliorer. Comment ? En payant toutes vos factures à temps, en remboursant vos mensualités avec la régularité d’une montre suisse, ne dépassez jamais les limites autorisées de vos cartes de crédit.
Évitez également tout retard dans le paiement de vos taxes et impôts.

Épargner

Chez certains Canadiens, l’épargne est innée. Ils sont plutôt fourmis que cigales, leur prudence les incite à mettre chaque mois de l’argent de côté pour faire face à tout imprévu. Chez d’autres, on préfère chanter tout l’été, comme le dit la fable. Si cette philosophie du carpe diem a ses bons côtés, elle est pénalisante à 2 points de vue en ce qui concerne l’obtention d’un crédit hypothécaire. Une faible épargne signifie une mise de fonds minimale. Vous payerez donc des intérêts plus élevés, car l’organisme prêteur aura moins de marge de manœuvre en cas d’impayés et de saisie. Elle aura également moins confiance en vous, en raison de cette incapacité potentiellement dangereuse à gérer prudemment votre argent.

Budgétiser

Signer un prêt hypothécaire, c’est s’engager pendant plusieurs décennies à rembourser des mensualités. Présenter un budget clair instaurera la confiance. Comment ? En sachant avec un degré relativement élevé de précision combien vous dépensez pour couvrir votre train de vie (alimentation, énergie, soins de santé, mobilité, etc.).

Mais outre le fait de convaincre la banque, savoir faire un budget est surtout important pour vous. Il serait très dangereux de vous mettre sur le fil du rasoir financièrement parlant. Si, pour rembourser votre hypothèque et maintenir votre niveau de vie vous devez vous endetter via d’autres crédits à des taux bien plus élevés, vous risquez de rencontrer des difficultés de crédit, ou pire de tomber dans la spirale du surendettement.

Comparer les crédits hypothécaires

Beaucoup de Québécois ont le réflexe de se rendre dans leur agence bancaire lorsqu’ils souhaitent contracter un crédit hypothécaire. Ils pensent qu’en étant clients de la banque, ils bénéficieront de bonnes conditions, voire même préférentielles. Ce raisonnement empreint de bon sens est pourtant faux. Vous avez tout intérêt à magasiner et à comparer, votre banque vous remettra rarement l’offre la plus compétitive du marché. Comment faire ? Le plus simple consiste à remettre votre dossier à un courtier hypothécaire. Il se chargera de rechercher la meilleure proposition. En termes de taux, mais aussi de conditions annexes qui sont aussi importantes.
Contactez-nous sans engagement dès maintenant, Tel. 514 447 3000