Actualités économiquesHypothèques

La copropriété séduit les Canadiens

copropriété

Avoir les moyens de s’offrir une maison unifamiliale est de plus en plus réservé aux classes privilégiées. Afin de s’attaquer à ce constat, une nouvelle tendance se dégage depuis ces dernières années au Canada : les appartements en copropriété. Coup de projecteur sur cette nouvelle tendance immobilière, notamment très en vogue à Montréal.

La copropriété au Canada en quelques statistiques

La copropriété a le vent en poupe au Québec ainsi que dans l’ensemble du pays. Ces quelques statistiques de Statistique Canada ne laissent planer aucun doute là-dessus :

  • 13 % des ménages vivent dans un appartement en copropriété
  • 33 % des constructions neuves au Canada entre 2011 et 2016 étaient des appartements en copropriété

Deux grands publics, que tout semble poser de prime abord, représentent la majorité de la clientèle pour les appartements en copropriété : les jeunes et les plus de 65 ans. Génération Y et baby-boomers y trouvent chacun leur avantage. Pour les premiers, c’est l’abordabilité qui compte, notamment grâce à l’émergence de logements très compacts, à partir de 300 pieds carrés. Pour les seconds, c’est l’occasion de vivre dans un espace plus restreint, mais pas moins luxueux, correspondant mieux à leur mode de vie, qui requiert moins d’entretien, etc.

Vivre en copropriété : un petit village ?

Mais outre le prix, d’autres arguments jouent en faveur de l’appartement en copropriété. À savoir les commodités dont les habitants peuvent profiter sur place. Elles sont parfois tellement nombreuses que l’on a presque l’impression d’habiter un petit village disposant de toutes les facilités dont on a besoin. Parmi les commodités les plus recherchées :

  • Piste de course à pied
  • Patinoire
  • Studio de répétition, de yoga ou d’improvisation
  • Poste de lavage et de toilettage pour animaux de compagnie
  • Salle de billard
  • Système de partage de voiture

Vancouver et Montréal, capitales canadiennes de la copropriété

Les acquéreurs d’un premier bien immobilier favorisent à 47 % la copropriété à Vancouver, contre 29 % pour la maison familiale isolée. À Montréal, ce chiffre s’élève à 39 % (contre 30 % pour les maisons), ce qui est supérieur à Toronto (35 % optent pour la copropriété), malgré le fait que le prix de l’immobilier dans cette dernière est bien plus élevé que dans la ville québécoise.

Combien coûte, en moyenne, un appartement en copropriété ?

Entre 2016 et 2017, le prix des appartements en copropriété s’est apprécié en moyenne de 14 %, pour un prix d’achat moyen de 370.000 $ à Montréal. Dans les autres grandes villes canadiennes, les tarifs sont bien plus élevés. Il faut compter plus de 530.000 $ à Toronto, et même plus de 850.000 $ à Vancouver. L’inflation de ces logements est plus ou moins similaire à celle qu’a connue Montréal : 14,1 % pour Toronto, et 12,5 % pour Vancouver.

Vous souhaitez financer l’achat d’un appartement en copropriété à Montréal, Verdun, Lasale… Contactez-moi pour obtenir les meilleures conditions possibles pour votre prêt hypothécaire copropriété après analyse de vos besoins et du marché.