Dans le domaine des finances, nous entendons de plus en plus parler de banques virtuelles telles que Banque Equitable , Tangerine, First National, MCAP, Merix… Les banques traditionnelles n’ont plus le monopole et leurs parts de marché diminuent face à ces nouvelles institutions.

Alors q’en est-il vraiment ?

Y a-t-il un risque à contracter un prêt hypothécaire avec une de ces banques virtuelles ?

Qu’en est-il vraiment pour le consommateur ?

Les prêteurs en ligne n’ont pas de succursales, mais sont cependant joignables sur des plages horaires étendues.

Ils offrent un service bilingue et offrent généralement des taux plus concurrentiels que les banques traditionnelles, expliqué en partie par des coûts de fonctionnement moindres.

Un taux affiché plus bas que la concurrence et un taux variable sur un terme court, tout en profitant des meilleures offres du marché.

Ces banques vous proposent uniquement des services de prêts hypothécaire, vous n’aurez pas à souscrire à d’autres produits annexes, vous pourrez ainsi conserver votre compte bancaire dans votre institution financière.

Les clients doivent choisir leur futur préteur non pas uniquement sur la base du seul taux d’intérêt mais aussi en fonction des autres conditions très importantes.

Voici quelques exemples qui peuvent vous couter très cher lorsque vous ne pensez qu’au taux d’intérêt :

Le taux utilisé par la banque en cas de pénalité (remboursement du prêt avant le terme prévu)
La rapidité et les heures d’ouverture du service à la clientèle et l’accès à un outil en ligne performant;
La flexibilité au niveau des paiements anticipés;
Les prêteurs privés sont très concurrentiels sur nombres de ces points.
Si vous voulez comparer ces offres, et comprendre ce qui pourrait être plus avantageux que ce qui vous est offert par les banques traditionnelles, n’hésitez pas à me contacter.

N’hésitez pas à partager cet article à vos amis, collègues et famille qui pourraient en avoir besoin.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]