Prêt approuvé

Comment savoir si mon prêt hypothécaire sera approuvé ?

La première étape à franchir pour acheter un logement à crédit consiste à obtenir l’approbation de son prêt hypothécaire. Certains Canadiens pensent, à tort, qu’avoir un dossier de crédit solide est suffisant. Il y a pourtant bien d’autres paramètres à prendre en considération. Comment évaluer les chances d’approbation d’un prêt hypothécaire ? Cet article devrait vous permettre d’éclairer cette question.

Approbation hypothécaire : les éléments examinés avant de donner un accord

Il va de soi que votre cote de crédit est un élément important de votre profil d’emprunteur. Mais le ratio d’endettement est également un paramètre crucial d’évaluation de la solidité de votre dossier. Vu que le remboursement est en quelque sorte garanti par l’hypothèque enregistrée sur le bien immobilier acheté, la banque va également vérifier qu’il est et sera en mesure de couvrir le montant du prêt hypothécaire à l’aide des justificatifs que vous aurez dû lui remettre pour constituer votre dossier de demande.

Cela dit, chaque institution prêteuse dispose de ses règles et de ses seuils de tolérance propres. Il n’est donc pas toujours possible de savoir à l’avance si une demande de prêt hypothécaire sera acceptée par la banque X ou du prêteur Y. C’est pourquoi les services d’un courtier hypothécaire sont d’autant plus précieux. Sa connaissance parfaite du marché lui permettra de vous orienter vers les acteurs à même de vous offrir, en plus de leur accord, les conditions les plus attrayantes.

Les paramètres qui influencent l’approbation hypothécaire sont :

    1. La cote de crédit
    1. Vos revenus
    1. Le parcours professionnel, et notamment sa stabilité
    1. La mise de fonds que vous êtes prêt à injecter
  1. Votre épargne, ou la source de votre mise de fonds

Comment constituer un profil d’emprunteur idéal

Vous pouvez utiliser les recettes suivantes pour consolider votre profil d’emprunteur, et ainsi augmenter vos chances d’être accueilli à bras ouverts par les banques. Et, vous avez tout intérêt à vous y mettre dès que possible.

1. Constituer une épargne

Si ce n’est pas déjà fait, ouvrez un compte d’épargne et alimentez-le de façon régulière, si possible tous les mois. Non seulement cela vous permettra de vous constituer une épargne, mais cette attitude démontrera aux banques que vous êtes quelqu’un de financièrement responsable, disposant des ressources et de la discipline nécessaires pour épargner.

2. Recourir modérément au crédit tout en respectant scrupuleusement les échéances

Ne pas avoir de dette, c’est très bien, mais un emprunteur qui sollicite un prêt hypothécaire et qui ne dispose d’aucun historique en matière de crédit ne donne aucune visibilité aux banques. Elles préfèrent constater que vous avez déjà eu recours à ce genre de service et que vous avez été un bon client. Cela peut passer par une carte de crédit, l’utilisation d’une ligne de crédit, un petit prêt personnel, etc. Idéalement, deux lignes de crédit actives depuis au moins deux ans, aident à faire la démonstration.

3. Polir votre dossier de crédit

Veillez à toujours respecter les échéances de paiement. Pour vos prêts et vos cartes de crédit, bien entendu, mais aussi vos factures d’électricité, votre loyer, etc. Les banques examinent votre historique pour vérifier que vous êtes un bon payeur.

Quels sont les documents à fournir pour constituer un dossier de demande de prêt hypothécaire ?

Voici les documents que vous devrez remettre à la banque ou à l’institution prêteuse. Certains ne sont requis que dans des scénarios spécifiques (par exemple s’il y a apport d’une mise de fonds).

Justificatifs de revenus

Pour prouver que vous êtes en mesure de supporter la charge mensuelle du prêt, vous devrez justifier vos revenus. Pour les salariés, c’est simple : il suffit de fournir un talon de paie ainsi qu’une lettre de votre employeur indiquant le poste que vous occupez, la date de début de votre contrat et le montant de votre salaire brut.

PouEn ce qui concerne les travailleurs autonomes, c’est un peu plus compliqué : vous devez fournir au minimum un T1 ainsi qu’un avis de cotisation des 2 années précédentes. Il existe des prêts hypothécaires spécialement conçus pour les travailleurs autonomes.

Contactez-nous pour toute question à ce sujet.

Justificatif d’accord d’achat

Si la transaction a déjà fait l’objet d’un document officiel, vous devrez le fournir. Il peut s’agir :

  • D’une promesse d’achat, ou des documents entre particulier.

D’autres documents peuvent être demandés, comme un certificat d’analyse de l’eau, un relevé des frais de copropriété, le certificat de conformité de la fosse sceptique ou encore les baux, si il s’agit d’un immeuble a revenu.

Preuve de mise de fonds

Si une mise de fonds est prévue, vous devrez justifier de son existence, que ce soit via un état des comptes de placement, un relevé d’épargne REER (3 mois), une lettre de don avec preuve du dépôt.

Pour toute question, ou bénéficier d’un accompagnement professionnel et des meilleures conditions pour votre prêt hypothécaire, prenez rendez-vous ou contactez-nous en cliquant ici ou au (514) 447-3000.