travaux de rénovation

Vous avez une habitation qui a besoin d’être remise au goût du jour ou une maison que vous vous apprêtez à acquérir et qui a besoin de travaux, les frais engendrés par une rénovation sont conséquents. Tout le monde n’a pas nécessairement les moyens, ou l’envie d’assécher ses réserves pour financer une telle opération. Le recours au crédit est souvent nécessaire. Voici quelques pistes pour financer vos travaux de rénovation.

Intégration du montant des travaux dans le prêt hypothécaire (nouvel achat)

Si les travaux de rénovation doivent être effectués dans le cadre de l’achat d’un nouveau logement, la solution est simple : intégrer le coût des travaux dans le prêt hypothécaire de la maison de l’appartement. Cette option signifie que vous bénéficierez du taux de votre prêt hypothécaire, bien inférieur à celui affiché par d’autres alternatives de crédit.

Avec une telle solution, vous devrez justifier le coût de la rénovation auprès de l’institution de crédit en fournissant des factures. Vous devrez également présenter des devis pour constituer votre dossier de demande. Les fonds seront soit débloqués immédiatement, soit au fur et à mesure de l’évolution des travaux.

Ce type de prêt hypothécaire est un peu plus complexe à faire aboutir, mais le jeu en vaut la chandelle. Faites-vous assister par un courtier hypothécaire pour vous faciliter la tâche.

Refinancement hypothécaire (logement existant)

Si vous souhaitez rénover votre propriété existante, le refinancement hypothécaire est l’une des solutions les plus financièrement attractives. Elle vous permet d’emprunter jusqu’à 80 % de la valeur de votre logement, qui prend bien entendu en compte les sommes que vous devez encore rembourser. Par exemple, si vous possédez une maison d’une valeur de 300.000 $ et que vous avez déjà remboursé 150.000 $, vous pouvez obtenir un prêt de 90.000 $.

Aides à la rénovation

Les autorités mettent à la disposition des ménages canadiens des aides à la rénovation spécifiques, notamment lorsqu’elles contribuent à augmenter l’efficacité énergétique de leur logement. N’hésitez pas à contacter votre courtier hypothécaire qui saura vous renseigner en la matière.

Marge de crédit hypothécaire

Par rapport à la solution du refinancement hypothécaire, la marge de crédit hypothécaire offre davantage de liberté au niveau des remboursements. Si le taux est supérieur à celui d’un refinancement hypothécaire, il est inférieur à celui d’une marge de crédit traditionnelle. Vous remboursez en fonction de vos possibilités et de vos envies. Le plus vite possible étant le mieux.

Prêt personnel

Vous souhaitez effectuer une petite rénovation, par exemple procéder à la rénovation de votre cuisine équipée ? Dans ce cas, il ne vaut peut-être pas la peine de lancer une procédure de demande de refinancement hypothécaire ou de marge de crédit pour privilégier un prêt personnel. Vous tâcherez tout de même de le rembourser rapidement afin d’éviter de voir la charge du crédit exploser.

Carte de crédit

La carte de crédit devrait être une solution réservée à de tout petits travaux. N’oubliez pas que ce genre de crédit affiche les taux d’intérêt les plus élevés. Il faut donc y avoir recours le moins possible, que ce soit pour vos travaux de rénovation ou d’autres motifs. Il vaut mieux repousser, lorsque c’est possible, le remboursement de votre prêt hypothécaire pour libérer des fonds.