12.18.2020
|
Actualités économiques

Vol d’identité : les fraudes liées à la crise du coronavirus

La pandémie de coronavirus a engendré une crise économique sans précédent. Cette situation inédite a débouché sur la mise en place de mesures tout aussi exceptionnelles. Ce contexte de nouveauté est idéal pour les arnaqueurs en tous genres. Profitant de la naïveté d'une certaine frange de la population, du vol d'identité et des incertitudes qui planent autour de ces nouveautés, des personnes malhonnêtes ont mis en place toute une série de stratagèmes visant à dépouiller des gens honnêtes. Comment ces fraudes sont-elles organisées, quels sont les subterfuges utilisés par ces criminels ?

Vol d'identité : un marché lucratif en tout temps

Tout commence avec le vol des données personnelles des Canadiens. En recueillant toutes les informations personnelles et bancaires de citoyens qui ne se doutent de rien, des professionnels de l'arnaque peuvent monter des fraudes en tous genres au vol d'identité. Pour se procurer ces données, ces criminels doivent simplement débourser quelques dollars sur le Dark Web. Des pirates sont spécialisés dans le vol de données. Notamment en piratant les serveurs d'entreprises respectables. Ils mettent en vente ces informations confidentielles pour une dizaine de dollars l'identité. Ce sont alors des tiers spécialisés dans l'usurpation d'identité qui achètent ces informations, considérées comme un investissement.

Coronavirus : une situation propice aux arnaques via le vol d'identité

Ces données personnelles en main, il faut trouver une façon de les exploiter. Les mesures contre la crise du coronavirus leur offrent une opportunité d'élaborer des arnaques sophistiquées. Voici quelques exemples.

Faux test de dépistage du coronavirus

Vous recevez un appel téléphonique de la part d'un organisme officiel concernant un soi-disant test de dépistage du coronavirus à la maison. On vous demande de payer par carte bancaire. Si vous fournissez votre numéro, vous vous retrouvez avec plusieurs débits frauduleux après avoir constaté que personne ne s'est présenté chez vous pour faire ce fameux test.

Faux investissement dans un vaccin ou un traitement anti coronavirus

Vous pourriez être approché afin d'être sollicité pour investir dans une société qui va développer un produit miracle. Cela pourrait être un vaccin contre le coronavirus, un traitement révolutionnaire, etc. En cas de doute, contactez l'AMF afin de vérifier que votre interlocuteur est dûment enregistré. Et si c'est le cas, prenez garde à ce qu'un tiers ne se fasse pas passer pour une société régulée.

Fausses aides pour les personnes qui n'arrivent pas payer à leur prêt hypothécaire

De nombreuses arnaques peuvent tourner autour du prêt hypothécaire. Elles visent les personnes avec un mauvais dossier de crédit. On peut par exemple vous demander des frais de dossier pour étudier le vôtre. Tenter de voler vos informations personnelles en vous demandant de dévoiler des données confidentielles. Ou encore vous faire signer une hypothèque tout simplement abusive qui a pour objectif de vous dépouiller de votre maison après vous avoir mis en défaut de paiement. Bien évidemment, ce genre d'arnaque marche pour les achats de maison avec apport très important, auprès de personnes qui ont un bon dossier de crédit.

Demande de don par téléphone

Vos données personnelles en main, certains criminels n'hésitent pas à se faire passer pour des associations caritatives. Si vous tombez dans le panneau, vos dons n'attireront malheureusement pas dans les caisses d'une bonne cause, mais dans les poches d'arnaqueurs. Avant de faire un paiement, vérifiez bien l'identité de l'entité qui vous appelle. Vous pouvez notamment demander un numéro de téléphone à rappeler, afin de vous assurer que l'argent ira bien où il doit aller.

Sites de vente en ligne bidon pour des masques, du désinfectant…

La pénurie de certains produits a débouché sur la création de faux sites de vente en ligne. On vous promet la livraison de masques, de désinfectant ou d'autres produits forts demandés. Le paiement effectué, rien ne se passe. En général, il est conseillé de vérifier la légitimité d'une entreprise derrière un site de vente en ligne avant de faire une première commande.

Faux virement du gouvernement

Vous pourriez recevoir chez vous un formulaire de faux virement Interac d'une somme de 573 $. En le remplissant, vous risquez de fournir des informations sensibles, notamment concernant votre compte en banque. Ce qui permettra aux arnaqueurs de faire un virement à partir de celui-ci.

Aides fictives aux entreprises et aux particuliers

De faux sites se font passer pour les autorités publiques canadiennes. Via ces portails, on propose aux citoyens aux entreprises des aides spéciales. Vous pouvez obtenir un prêt à des conditions très avantageuses, malgré votre dossier de crédit, mais il y a bien entendu des « frais ». Une fois payé, la personne arnaquée ne voit rien venir. Parfois, ces arnaques pour simple but de récolter les données personnelles d'une entité ou d'une personne pour être exploitées d'autres façons.

Comment se protéger des arnaques et du vol d'identité ?

Soyez méfiant de nature. Particulièrement lorsqu'on vous demande de dévoiler vos données personnelles durant un appel non sollicité. En cas de doute, exigez le numéro de votre correspondant afin de le rappeler plus tard. Vérifiez que le numéro que l'on vous a éventuellement donné correspond à l'organisme public ou privé avec lequel vous êtes censé traiter.

Lorsqu'on vous propose quelque chose qui semble trop beau pour être vrai, c'est que c'est probablement le cas. Si vous pensez avoir fait l'objet d'une approche de ce genre, n'hésitez pas à contacter le Centre Antifraude du Canada via le 1-888-495-8501.

prendre un
rendez-vous
12.18.2020
|
Actualités économiques
Vol d’identité : les fraudes liées à la crise du coronavirus
Partagez l'article autant que vous le voulez
prendre un
rendez-vous