4.7.2020
|
COVID-19

Taux d’intérêt hypothécaires et COVID : quel impact sur le marché immobilier canadien ?

4.7.2020
|
COVID-19
Taux d’intérêt hypothécaires et COVID : quel impact sur le marché immobilier canadien ?
Retour aux articles du blogue
Partagez l'article autant que vous le voulez

Le confinement qui nous est imposé mondialement accentue la récession économique. Elle s’annonce très importante mais surtout très rapide, quelles en seront les répercussions ? Quelles seront les conséquences des taux d'intérêt hypothécaires et COVID sur le marché ?  La pandémie ne se réglera pas d’un coup de baguette magique. Personne ne peut prévoir ce qui arrivera dans les prochains mois et années. Cependant...

Baisse des taux d'intérêt hypothécaires COVID = prix de l'immobilier à la hausse

A moyen terme (disons dans les 12 prochains mois), nous devrions voir continuer la baisse des taux (Banque du Canada pour le taux préférentiel) et surtout revenir à des offres plus intéressantes des banques sur les rabais de taux sur les taux variables. Nous pourrions, par exemple, revenir à des offres en variable au Taux préférentiel - à 1,10, ou 1,20%.

Il est très difficile d’envisager une possible hausse du taux directeur à moyen terme (24 mois). En effet,  l’économie va avoir besoin de beaucoup de support, notamment via une politique de taux bas, que la Banque du Canada pourra fixer.

Nous pensons que les taux fixes devraient baisser de façon importante à court terme (4e trimestre 2020) aux environs de 1,60% pour un terme de 5 ans. En effet, la valeur des obligations marque une baisse régulière qui sera répercutée sur les taux fixe par l’ensemble des banques au Canada.

Taux d'intérêt hypothécaires et COVID : les taux négatifs au Canada, une éventualité à ne pas écarter

Il est envisageable que le début 2021 amène des taux plus bas. Même si personne ne parle de taux négatifs au Canada, rien n’est à laisser de coté.

Les industries, les commerces, et de façon générale l’économie vont avoir besoin de support et de pouvoir repartir pour permettre la relance. N'oubliez que de grands projets sont souvent annoncés après les crises ou récession (pensez à la crise de 1930). La banque centrale devra se concentrer sur l’économie, et sur l’inflation, ce qui sera surement secondaire dans leurs stratégies.

Des taux fixes à 1,45% pour un terme de 5 Ans, au premier semestre 2021 sont possibles… Il est alors envisageable qu'il soit alors très intéressant de considérer un terme plus long pour sécuriser son taux hypothécaire  (7, 10 ans).

Que se passera il ensuite ? Il est très difficile de prévoir à long terme, cependant les taux ne devraient pas remonter avant longtemps.

Quelle incidence sur les prix de l’immobilier ?

C’est là où la situation va se complexifier. La baisse des taux va stimuler une hausse très marquée des prix des maisons, condos... Il est de notre avis certain qu’en raison de l’inventaire faible, qui forçait déjà les acheteurs à la surenchère, on risque de voir s'accentuer des prix de vente records et une offre beaucoup plus faible que la demande.

De plus, si la situation perdure le besoin d’espace pour le télétravail risque de doper les achats dans les banlieues, le facteur distance sera certainement moins considéré pour ceux qui ne doivent plus se rendre au bureau.

Naviguer à travers la crise avec l'aide de votre courtier

Nous avons des stratégies à vous proposer pour votre prêt hypothécaire, que ce soit pour un nouvel achat, ou pour transférer, ou renouveler  avant terme votre prêt et réaliser d’importantes économies et une baisse des paiements d’intérêts.

N’hésitez pas à communiquer avec nous pour toutes questions concernant les taux d'intérêt hypothécaires et COVID. Nous pourrons partager avec vous les informations du marché et vous donner les informations à jour.

Vincent Le Saux | Courtier Hypothécaire | Hypotheques.ca