3.25.2020
|
COVID-19

Immobilier et coronavirus : achat ou vente d'une maison, est-ce possible? Comment?

La COVID-19 bouleverse nos quotidiens. Des choses simples sont désormais fort compliquées. Quid de la question immobilier et coronavirus ? Est-il possible, aujourd'hui et dans les semaines qui viennent, d'acheter ou de vendre une maison ? Vincent Le Saux, votre courtier hypothécaire à Brossard et Montréal, fait le point sur la question.

Est-il possible d'acheter ou de vendre une maison malgré la COVID-19 ?

Oui. Actuellement, il y a des transactions immobilières qui ont lieu tous les jours dans le Grand Montréal, à Brossard, etc. Cela dit, c'est à l'appréciation de chacun.
Il y a probablement des gens qui préfèrent attendre (pour des raisons sanitaires, pour voir l'évolution des prix, etc.).
Mais d'autres qui ne se préoccupent pas trop de cela.

La période particulière que nous traversons signifie qu'il peut y avoir des modifications par rapport à nos habitudes. Les vendeurs et les propriétaires se posent également de nombreuses questions. Voici les plus courantes.

La déclaration du vendeur doit-elle faire part d'un éventuel problème des propriétaires ou habitants avec le coronavirus ?

Non. L'état de santé du propriétaire n'est pas une information qui doit figurer dans le formulaire de déclaration. Si la famille du vendeur a été en quarantaine dans l'immeuble, ou même si son test COVID-19 fut positif, il n'est pas tenu de le spécifier de la déclaration du vendeur.

En effet, cette déclaration ne concerne que des informations qui concernent le bien immobilier et qui sont susceptibles d'impacter son prix. Les rénovations effectuées doivent notamment figurer dans la déclaration, ainsi que les éventuels défauts connus du propriétaire (fuite à la toiture, etc.).

Cela doit-il vous inquiéter ? Non. La durée de vie du coronavirus sur des surfaces est très courte. Cela va de quelques heures sur surface sèche à 6 jours sur surface humide. Si vous voulez être vraiment précautionneux, il suffit donc de respecter un délai de 7/10 jours entre le déménagement du propriétaire et votre emménagement. De toute façon, il est très rare que ce chassé-croisé ait lieu dans un délai si court.

Peut-on annuler une promesse d'achat en invoquant la COVID-19 ?

La promesse d'achat est un document qui engage aussi bien le vendeur que l'acheteur. En général, on ne peut pas annuler la promesse d'achat en raison de craintes concernant le coronavirus. Cela dit, si l'une des parties est touchée par une maladie, notamment la COVID-19,  il est possible de s'accorder sur un report pour des raisons médicales.

Il y a peut-être un fondement juridique pour obtenir l'annulation d'un tel engagement. Vu le caractère neuf de cette problématique, il est conseillé de se tourner vers un avocat pour vérifier si une telle possibilité est envisageable.

Visite immobilière et coronavirus : comment ça se passe ?

Il est possible de visiter normalement une maison, un appartement ou un condo en respectant les conseils usuels (garder ses distances, port d'un masque, etc.). Cela dit, la technologie nous offre des solutions acceptables pour concilier immobilier et coronavirus. Bien avant la pandémie, les visites virtuelles n'étaient pas rares. C'est probablement le moment de vous y mettre, en particulier pour la première visite. Grâce aux caméras de dernière génération, aucun détail ne vous échappera. Vous serez vraiment en mesure d'évaluer le bien sans vous déplacer.

Peut-on poser des questions concernant la COVID-19 à l'autre partie ?

Oui. L'Organisme d'auto réglementation du courtage immobilier du Québec a fait savoir que rien n'empêche un courtier immobilier de demander à l'acheteur ou au vendeur s'il est porteur du coronavirus. Ou encore s'il a voyagé à l'étranger dans les 2 semaines précédentes.

prendre un
rendez-vous
3.25.2020
|
COVID-19
Immobilier et coronavirus : achat ou vente d'une maison, est-ce possible? Comment?
Partagez l'article autant que vous le voulez
prendre un
rendez-vous