Achat d'une maison

Comment bien négocier l’achat d’une maison ou d’un appartement

Par octobre 16, 2018 No Comments
Courtier Hypothecaire Achat Maison Montreal, Brossard

Lorsque vous vous lancez dans une acquisition immobilière, négocier le prêt hypothécaire est important afin de minimiser la charge financière qui pèsera sur vos épaules. Il est cependant tout important de négocier le prix auprès du vendeur. Voici nos conseils pour acheter une maison ou un appartement le moins cher possible.

Négocier l’achat d’une maison : une marge de manœuvre est toujours possible

Même si vous avez trouvé la maison ou le condo de vos rêves près de Montréal ou ailleurs, sachez qu’il y a toujours une marge de manœuvre. Ne vous précipitez pas et négociez. Bien entendu, tout le monde n’a pas l’âme d’un fin négociateur, faire affaire avec un courtier immobilier d’expérience pourra vous permettre d’acheter au juste prix.

Voici tout de même des conseils pratiques qui vous permettront de faire des économies sur l’achat de votre maison. Et en passant par un courtier hypothécaire pour votre hypothèque, vous pourrez être doublement gagnants en bénéficiant du meilleur taux possible et de conditions attractives.

Connaître le marché sur le bout des doigts

Il est naturel pour un vendeur de tenter de retirer un maximum de sa maison, tout comme il est légitime pour l’acheteur de vouloir faire la meilleure affaire possible. En tant qu’acquéreur, l’un des leviers que vous pouvez utiliser pour négocier au mieux le prix est la connaissance du marché. Combien vaut une propriété similaire dans le même quartier ? Vous le saurez en étudiant les offres actuelles, et les montants auxquels les cessions ont eu lieu durant les derniers mois. N’hésitez pas à faire une première offre en dessous du prix du marché. Après tout, les taux qui grimpent réduisent le pouvoir d’achat des Canadiens. Votre courtier immobilier pourra également vous aider dans la négociation en évaluant le prix de la maison de l’appartement.

Obtenir une pré-qualification de prêt hypothécaire ou payer comptant.

Un vendeur peut être pressé de céder son bien. Ce facteur temps est susceptible de le convaincre de vendre sa maison à un prix inférieur à celui du marché, pour autant qu’il est convaincu du sérieux de l’acquéreur. C’est pourquoi avoir en poche une préqualification de prêt hypothécaire est parfois une arme intéressante pour faire baisser le prix.

Identifier les points faibles de la propriété

Cette opération d’évaluation de la propriété est importante dans le cadre de la négociation, mais également de la budgétisation de votre achat. Dressez une liste exhaustive de tous les points faibles et lacunes de la propriété. Cela vous permettra de fournir au vendeur une liste de raisons objectives pour justifier la baisse du prix. Vous ne tentez pas de faire baisser le prix pour le plaisir ou pour gratter quelques milliers de dollars, mais pour de bonnes raisons.

Rester calme, quitte à devenir un peu un requin

Il est tout à fait légitime d’avoir un coup de cœur pour une propriété. S’il n’est jamais conseillé d’agir dans la précipitation, ce conseil est d’autant plus applicable à un achat immobilier. Même si vous êtes passablement enthousiaste, ne laissez jamais transparaître cet état d’âme, car le vendeur utilisera votre excitation contre vous en se montrant intransigeant quant au prix.

Sur le marché immobilier, on ne vous fera pas de cadeaux, donc devenez un peu un requin. N’hésitez pas à poser des questions quant aux motivations derrière la vente. Si vous comprenez que le vendeur est pressé par le temps pour des raisons professionnelles ou personnelles, cela signifie plus que probablement que vous disposez d’une marge de manœuvre.

Amadouer le vendeur

Si certains vendeurs sont aussi froids que des courtiers financiers, l’émotionnel s’invite souvent dans toute transaction immobilière, que ce soit l’achat ou la vente. Il n’est pas rare pour une famille qui a vécu pendant 20 ans dans une maison de se soucier de savoir qui va l’habiter, s’il s’agit d’une personne plaisant pour les voisins avec qui ils ont tissé des liens étroits. C’est pourquoi il ne faut pas non plus être trop dur dans les négociations. Vous avez tout intérêt à vous montrer sur votre meilleur jour, parler de la naissance de votre petit dernier, etc.

Dernier conseil : tout mettre sur papier

Si les promesses verbales ont autant de poids juridique que les accords par écrit, en cas de litige il est beaucoup plus difficile de trancher lorsque les accords ont été passés oralement. Il est donc important de consigner noir sur blanc tous les points sur lesquels vous vous êtes accordés.

En conclusion : la négociation du prix d’une maison ou d’un appartement est presque systématique. Ne soyez pas timides, même si cela n’est pas dans votre nature. Faites-vous assister par un courtier, qui sera également mesure de vous dénicher un prêt hypothécaire à la fois financièrement attractif et adapté à votre profil.